À propos

Nos affiliations


LE SCFP-QUÉBEC

À l’échelle pancanadienne, le SCFP compte plus de 650,000 membres. Ces membres, par le biais de leurs syndicats locaux respectifs, échangent entre eux une expertise importante sur la lutte contre la privatisation, la sous-traitance, la santé et sécurité, la négociation collective, etc., tout en préservant une autonomie qui leur permet une vie syndicale locale active.

Avec près de 116,000 membres au Québec, le SCFP s’est imposé au fil des négociations comme un interlocuteur incontournable et respecté de tous.

Le SCFP est un syndicat complet. Il offre toute la gamme de services d’une grande centrale syndicale.

Regroupements sectoriels

Les membres du SCFP-Québec ont aussi la possibilité de se regrouper par secteur d’activités. C’est pourquoi la structure québécoise du SCFP se complète par des regroupements sectoriels. Ces regroupements permettent aux membres de chaque secteur de réfléchir et d’agir en fonction de leurs réalités quotidiennes.

Le SCFP est présent dans 11 secteurs d’activité au Québec, soit les affaires sociales, les communications, l’éducation, les universités, l’énergie, les municipalités, les sociétés d’État, les transports aérien, terrestre et maritime ainsi que le secteur mixte.

La FTQ est la plus grande centrale syndicale au Québec:

  • Elle compte plus de 600 000 membres.
  • 35 syndicats nord-américains, canadiens et québécois y sont affiliés.
  • 15 conseils régionaux.
  • 5 000 syndicats locaux.

La FTQ est présente dans tous les secteurs, tant public que privé, de juridiction provinciale ou fédérale. Elle est dans un contexte de concurrence syndicale avec la CSN, la CSD et les syndicats indépendants. Elle prend activement position sur des questions d’intérêt public, social, économique, politique et culturel. L’affiliation à la FTQ est volontaire. Le coût de l’affiliation est de 1,52 $ par membre, par mois depuis juillet 2018. Plus du tiers des membres de la FTQ sont des femmes. La FTQ est la centrale qui représente le plus grand nombre de jeunes de moins de 35 ans, soit près de 150 000 personnes, qui forment 30% de son membership.

Le SQET-5044 est également affiliés à plusieurs Conseils régionaux FTQ.

7490 MEMBRES

Comptant près de 116 000 membres au Québec, le SCFP représente quelque 7496 membres du secteur des communications au Québec.

Le SCFP, par le biais du Conseil provincial du secteur des communications, est une force de premier plan dans les domaines de la télévision (Groupe TVA, l’ONF, RNC Media, Shaw Media (Global)), la radio (CIMF – Gatineau, CKOB – Trois-Rivières), les télécommunications (Telus Québec, Vidéotron, Cogeco), la cinématographie et la postproduction (Covitec, SETTE), ainsi que de la presse écrite (Journal de Québec).

Le Conseil provincial du secteur des communications

Les 7 496 membres dans le secteur des communications sont regroupés au Conseil provincial du secteur des communications (CPSC).

Le CPSC intervient dans de nombreux forums publics axés sur les communications, notamment auprès du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) où il a présenté, au cours des 20 dernières années, des dizaines de mémoires.

Les interventions du CPSC accordent une place majeure à l’intérêt public, ce qui est tout à fait conciliable avec le respect des travailleurs et des travailleuses œuvrant dans les différents domaines constitutifs du secteur des communications.

Le SCFP est de plus présent dans les secteurs suivants : les affaires sociales, l’éducation, les universités, l’énergie, les municipalités, les sociétés d’État et organismes publics, les transports aérien et terrestre, le secteur mixte ainsi que secteur maritime.

Le Congrès du travail du Canada, voix nationale du mouvement syndical, représente 3,3 millions des travailleurs canadiens depuis plus de 50 ans

Plaidoyer

Nous préconisons des politiques et programmes qui améliorent la vie de tous les Canadiens et Canadiennes, tels que la création d’emplois de meilleure qualité et plus sûrs, l’amélioration des régimes de pensions publics et de la sécurité des retraites, le renforcement du système de santé public et l’accès à des services de garde à prix abordable.

Nous nous présentons devant les tribunaux et le Parlement pour réclamer des législations qui améliorent le quotidien de tous les Canadiens et Canadiennes, comme la sécurité au travail, le droit à la négociation collective et l’équité en matière d’emploi.

Éducation

Nos programmes éducatifs sont composés de cours très avancés en santé et sécurité au travail, lutte contre le racisme et discrimination, relations publiques et médias, économie, gestion de campagnes, droits de la personne et solidarité internationale, ainsi qu’une formation en représentation en milieu de travail et de délégué syndical.

Recherche et analyse

Nos économistes et chercheurs reconnus à l’échelle nationale pour leurs compétences et leur expertise rédigent des analyses exhaustives sur des questions telles que les conditions de travail, la santé et la sécurité, les salaires et avantages sociaux, les soins de santé, les pensions et la sécurité des retraites, l’immigration, la formation, l’assurance-emploi et l’égalité sociale et économique.

Ainsi que différents Conseils Régionaux FTQ